Cet email n'est pas lisible ?

Afficher le bulletin
dans votre navigateur››

Version imprimable Pdf››

UPIAV
Bulletin d'information

Avril 2019

 

28

Chers membres, voici l'édition "printanière" de votre bulletin d'information.

Vous y trouverez un résumé des activités qui ont occupé le comité et le secrétariat depuis le mois de décembre, date de parution de notre dernière édition.

Notre Président Fabian Rozemberg, passe en revue ce premier trimestre et nous parle de CCT, de formation et de tarif d'honoraires.

Philippe Vogel, notre secrétaire général, fait le point sur les diverses actions UPIAV, en cours ou concrétisées depuis le mois de décembre. Il commente également quelques points de doctrine ou de jurisprudence touchant nos activités.

Outre ces informations, vous y trouverez l'annonce de notre prochaine assemblée générale, de la mise en ligne d'une liste BAMO sur notre site www.upiav.ch et de notre prochaine visite de chantier. Nous y faisons le point sur les activités de l'OMPr, vous proposons quelques annonces de formations continues et d'activités culturelles en relation avec nos domaines d'activité. Pour conclure vous pourrez y lire un article sur l'arène de la Fête des Vignerons, réalisé en collaboration avec Daniel Willi du bureau Maître Carré, pour le côté génie civil, et Daniel Meyer du bureau Transitc pour le volet mobilité.

L'UPIAV, son comité, son secrétariat et la rédaction vous souhaitent une agréable lecture et de bonnes fêtes pascales.

La version imprimable PDF du bulletin est disponible ici >>

Sommaire du bulletin

Éditorial, FABIAN ROZEMBERG, Président UPIAV
Message du secrEtaire gEnEral, Philippe VOGEL
Quelques nouvelles de la commission paritaire de la CCT
Quelques extraitS de doctrine ou de jurisprudence
Nouvelles de l'observatoire des marchés publicS romands
Assemblee generale et tabLe ronde
visite de chantier: PONTS AUTOROUTIERS SUR LA PAUDEZE
presentation a la presse de la CCT 2019, reflets filmes et interviews
LISTE BAMO
formation, visites et activites culturelles
Par nos membres:l'arene de la fete des vignerons

Editorial
Fabian Rozemberg, Président UPIAV


Fabian Rozemberg, Président UPIAV, 2018 - 2020

Chers membres UPIAV, chers collègues,


Le premier trimestre 2019 s’est déroulé de manière très active, avec notamment la ratification et l’annonce officielle de notre convention collective de travail « force étendue ».

Faisant suite à l’entrée en vigueur de la CCT, l’UPIAV a assumé la présidence de la commission professionnelle paritaire qui doit faire vivre la CCT en veillant à son application par les bureaux d’ingénieurs et architectes du Canton de Vaud.

Avec le mois d’avril, les étudiants des hautes écoles voient pointer l’ombre des futurs examens, ce qui m’inspire à vous parler de formation, de spécialisation et des tarifs d’honoraires.

La formation continue en entreprise fait partie intégrante des exigences de notre secteur d'activité.
D’une part, nos hautes écoles forment de manière efficace et réaliste notre relève, néanmoins, l’exercice des métiers des architectes et ingénieurs nécessite de plus en plus des compétences qui ne sont pas forcément abordées dans les cursus académiques, Bachelor ou Master.
D’autre part, les Maîtres d’Ouvrage demandent souvent l’implication des architectes et ingénieurs spécialisés pour se rassurer de compter sur le savoir-faire et le respect des règles de l’art du travail de nos bureaux.

Pour rester compétitifs, les bureaux doivent ainsi se doter des compétences spécialisées requises pour répondre aux attentes des clients et des besoins du marché. De facto, la formation continue organisée par et au sein des bureaux est un investissement indispensable pour répondre à la demande, croître et prospérer.

Il s'agit d'un investissement rentable, économiquement et socialement bénéfique pour les bureaux, leurs employés, mais aussi pour la collectivité.

Les jeunes architectes et ingénieurs qui sont formés en entreprise sont en général plus fidèles à cette dernière, un point crucial au vu de la difficulté de recrutement. La formation de la force de travail dans le cadre de l’exercice du métier devient aussi une base de l’innovation et de pérennisation de la culture du bâti.

Au-delà de la nécessité qu'ont nos bureaux, employeurs suisses et vaudois, de payer charges et salaires, des honoraires adaptés aux coûts de fonctionnement des bureaux sont nécessaires pour nous permettre de continuer à innover et investir dans la formation de notre relève.
La CCT « force étendue » veille à défendre des tarifs justes et à garder un équilibre entre salaires, charges et honoraires pour préserver la qualité de nos prestations tout en préservant notre savoir et notre capacité d’innovation.

L'UPIAV, par le travail de son comité et de son secrétariat, œuvre sans faille pour préserver un tel niveau d'honoraires, notamment au travers de la mise en place de notre convention collective de travail et son application par le biais de la participation active dans la commission professionnelle paritaire.

 



Retour au sommaire››

Message du Secrétaire Général
Philippe Vogel

Philippe Vogel, secrétaire général UPIAV

Le secrétariat de l’UPIAV profite du présent bulletin pour vous dresser un compte-rendu des activités récentes de notre association patronale.
Demeure prioritaire tout ce que nous avons entrepris en lien d’une part avec la mise sur pied de la CCT et d’autre part la révision de la Loi fédérale sur les marchés publics.

CCT mise en place

Concernant la CCT, et comme vous devez toutes et tous le savoir, celle-ci est en place depuis le 1er janvier de cette année. On se recommande une fois encore pour que vos bureaux provisionnent, respectivement perçoivent la cotisation paritaire correspondant à 0,1% du salaire du côté patronal et du côté salarial (0,2% au total). En effet, des factures vont finir par arriver et elles vont partir depuis le 1er janvier 2019.

Nous ne manquons pas d’être toujours surpris par des appels de bureaux non membres d’associations professionnelles (ce qu’on appelle les dissidents) qui viennent d’apprendre qu’une CCT s’est mise en place, et même ceux-ci vont recevoir des factures partant du 1er janvier 2019. Nous rappelons par ailleurs qu’un mandat a été passé avec le Centre patronal, qui gère la mise en place de la structure administrative (Commission paritaire, Commission paritaire restreinte) et qui cherche à mettre sur pied une liste de tous les bureaux d’architectes, d’ingénieurs, de spécialisés et d’urbanistes qui sont assujettis à la CCT.

Nous constatons un grand nombre de bureaux qui évoluent un peu en périphérie et qui se chargent notamment d’analyses, d’expertises, de formation continue, d’assistance à MO, pour lesquels il faut chaque fois décider s’ils sont ou non assujettis.

CCT Contrôles paritaires

Les premiers contrôles paritaires sont par ailleurs envisagés dès la deuxième moitié de l’exercice. C’est donc la Commission paritaire qui décidera des bureaux qui doivent prioritairement être vérifiés.
A noter qu’il sera possible de se soumettre volontairement à un contrôle paritaire, ce qui peut être intéressant notamment pour un grand bureau d’ingénieurs qui travaille beaucoup dans les marchés publics.

Contrôle égalité salariale

Au passage, nous signalons qu’à partir de 2020, va venir s’ajouter le contrôle de l’égalité salariale entre hommes et femmes, notamment pour les bureaux qui oeuvrent dans les marchés publics cantonaux.
D’ores et déjà, il vous est loisible de télécharger le programme LOGIB utilisé par le canton (c’est le seul autorisé) qui vous permettra de tester sans attendre la conformité de votre bureau. A priori, c’est le canton qui va faire ce contrôle qui n’est pas lié avec la CCT.

Loi fédérale sur les marchés publics

Concernant la Loi fédérale sur les marchés publics, la lutte se poursuit. Nous intervenons pour que l’on continue à exiger le respect des conditions de travail au lieu d’exécution du contrat ou du mandat, alors que d’aucuns veulent introduire le respect des conditions au lieu de provenance. Ce qui est essentiel pour nous dans la perspective de la CCT qu’on est parvenu à mettre en vigueur.
Pour les marchés publics couverts par cette loi, et qui concerne essentiellement l’OFROU, les CFF, les EPF, bref, les organes fédéraux, il s’agit de faire respecter les conditions vaudoises et non les conditions du canton d’où provient le bureau, à priori dépourvu de CCT et qui peut sous-traiter à l’étranger et à n’importe quel prix.

On nous a écoutés devant le Conseil national, on nous a moins écoutés devant le Conseil des Etats, d’où une divergence entre les deux chambres.
Le dossier est revenu devant le Conseil national il y a quelques semaines et il a confirmé le lieu d’exécution à une très large majorité.
Le dossier va repartir devant le Conseil des Etats qui va devoir décider s’il maintient ou s’il s’aligne sur le Conseil national, lors de la session de cet été.

Dans notre système, si la divergence se confirme, et que les chambres ne se mettent pas d’accord, tout le projet « capote ». Ce qui est une perspective à ne pas écarter, mais qui nous ennuie un peu dans la mesure où, sur d’autres articles, nous avons obtenu des éléments très favorables, notamment en lien avec l’élimination des offres trop basses.

Soulignons encore un élément, en ce sens qu’il n’y a pas de lien entre la Loi fédérale d’une part et l’Accord intercantonal dont découlent les lois cantonales d’autre part.
Ces derniers textes sont soumis à la LMI qui pose d’autres problèmes toujours non résolus. En particulier, cette LMI prône plutôt le lieu de provenance et entre en conflit avec la Loi fédérale sur l’extension des conventions collectives qui exige le respect des conditions du lieu d’exécution. En ce sens que le CCT avec force étendue s’applique sur tout le territoire concerné à tous les intervenants, d’où qu’ils viennent.
Cela joue avec les travailleurs étrangers grâce à la Loi fédérale sur les travailleurs détachés qui prévoit le lieu d’exécution. Mais cela ne joue plus avec la LMI, ce qui démontre un certain talent, dans notre pays, pour se planter des autogoals.

Liste BAMO

Toujours en lien avec les marchés publics, nous vous informons que nous allons publier sur notre site une liste de bureaux susceptibles de fonctionner comme Bureau d’Assistance au Maître de l’Ouvrage pour les collectivités, notamment les petites communes, qui doivent se mettre à organiser des appels d’offres.
Notez que cela fait depuis 1995, déjà, qu’on est soumis aux marchés publics.
Cela étant, nous nous sommes dit que cela pourrait rendre service à ces collectivités de disposer d’une liste de prestataires de services dans laquelle le syndic, respectivement le service technique, pourrait chercher les coordonnées d’un bureau pouvant conseiller la commune ou organiser pour elle son marché public, qu’il s’agisse d’un appel d’offres, d’un concours, etc.
Les inscriptions sont toujours ouvertes, de sorte qu’un bureau qui souhaiterait y figurer peut toujours nous demander de se voir ajouté à la liste. Nous demandons que le bureau concerné ait une expérience à faire valoir dans le domaine.


Hall d'entrée du musée cantonal des Beux Arts, imapge - c Ph. Vogel

Fondation Culture du Bâti

Sur un tout autre plan, vous avez sans doute entendu parler de la CUB, fondation dont nous faisons partie et dont le but principal est de préparer un espace architectural dans le pôle muséal de Plateforme10.

Ce qui suppose le lancement d’un concours d’architecture en vue de définir les contours d’une construction susceptible d’accueillir ledit espace architectural, respectivement les associations professionnelles qui souhaiteraient se regrouper sur le site.

Nous sommes toujours dans l’attente de précisions au niveau des conditions et des modalités, et en l’état, il nous est impossible d’être plus précis.

Le mouvement semble s’accélérer puisqu’a eu lieu l'inauguration du nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts, de sorte que le canton souhaite enchaîner avec la suite des démarches.

Une des choses que nous avons cru comprendre est que la fameuse et ancienne tour de contrôle de la gare est au cœur du débat : est-ce qu’on la maintient en la réaffectant ? Est-ce qu’on la rase et on la remplace ? Le seul élément à maintenir serait le triage ferroviaire circulaire, au sol, qui servait à orienter les wagons et locomotives. Souvenir du passé.
En tous les cas et sur tous les plans, votre secrétariat continue à se tenir à votre entière disposition pour tous les compléments qui vous seraient nécessaires en lien avec les thèmes ci-dessus évoqués, ou tous autres points qui pourraient concerner vos bureaux, leurs cadres, leur personnel.

Prochaines visites de chantier

Vous allez recevoir prochainement des invitations pour des visites de chantiers (Ponts de la Paudèze et Vortex). On espère vous y rencontrer.

Le secrétariat, avec plus de trente participants, va en outre partir en voyage annuel UPIAV en direction du Pérou.
De sorte que la prochaine échéance permettant de nous retrouver avec tous ceux qui veulent participer sera notre assemblée générale qui se tiendra le 27 juin 2019 au Beau-Rivage Palace à Lausanne. On se réjouit de vous y voir.

Quelques extraits de doctrine ou de jurisprudence

La dernière revue « Droit de la construction » (1/2019) comporte quelques articles et extraits intéressants.

Qualification des actes de l’architecte

Revue Droit de la construction de l'université de Fribourg

D’abord, un commentaire de M. Mathieu Zufferey concernant la qualification des actes de l’architecte : agit-il en nom propre ou au nom du maître de l’ouvrage en fonction des circonstances du cas d’espèce ?
Il est admis que l’architecte est présumé agir au nom du MO lorsqu’il effectue des prestations propres à sa profession, dont l’établissement de plans et la direction des travaux.
Le Tribunal fédéral admet que pour de telles prestations, l’architecte est réputé agir au nom du MO et avec la volonté de l’engager directement.
En revanche, cette présomption ne s’applique pas lorsque l’architecte agit comme entrepreneur général ou total. Il intervient alors en son propre nom envers les sous-traitants qui ne se lient pas avec le propriétaire/constructeur.
A relever que le fait que les sous-traitants ne connaissent pas l’identité du MO n’est pas déterminant, étant donné qu’en droit suisse, on connaît des « actes au nom de qui il appartiendra ». Quelle belle chose !

Marchés publics

En matière de marchés publics, on relève un commentaire du Prof. Martin Beyeler suite à un arrêt européen confirmant que l’adjudicateur ne viole pas le droit européen en excluant les offres qui n’obtiennent pas une note moyenne globale minimale, ladite note correspondant à la somme de plusieurs critères d’adjudication en rapport avec la qualité technique de l’offre. Ce qui démontre que nos ingénieurs ne sont pas les seuls à être confrontés à des offres financièrement beaucoup trop basses, qui ne sont pas aptes à garantir la qualité de la prestation. C’est en privilégiant les critères techniques de l’offre par le biais de notes minimales qu’on parvient à éliminer des offres sans concurrence sur le plan financier.
Critères d’aptitude et d’adjudication
A relever le résumé d’un arrêt tessinois (DC 1/2019 n° 36) concernant la distinction entre les critères d’aptitude et d’adjudication. Les références à fournir sont un critère d’aptitude. Les prestations d’une succursale peuvent être comptabilisées dans les références de l’adjudicataire, contrairement à ce qui vaut pour celles des filiales d’un groupe.

Publication/communication des sous-critères

Un arrêt vaudois (n° 43) concerne la publication/communication des sous-critères ou des catégories qui tendent uniquement à concrétiser le critère publié. Le principe de la transparence n’exige pas qu’on les communique, sauf s’il s’agit de sous-critères sortant de ce qui est communément observé pour définir le critère principal, ou lorsque le constructeur leur accorde une importance prépondérante et leur confère un rôle équivalent à celui d’un critère publié.

Recours d’un consortium

En Valais, un arrêt (n° 96) rendu en matière de recours d’un consortium confirme que le recours des membres doit être exercé conjointement. Le recours formulé pour le compte du consortium ne satisfait pas à cette exigence. Finalement, celle-ci a été considérée comme remplie dans la mesure où les pièces complémentaires comportaient toutes les signatures. Par ailleurs, le pouvoir adjudicateur avait réussi à fixer le jour déterminant de réception des offres sur un jour férié. Le Tribunal a admis dans le cas d’espèce que l’exclusion de l’offre arrivée le lendemain serait une solution « excessivement » formaliste, puisque les bureaux de l’administration étaient fermés et que le courrier n’était pas distribué.

Attestation du paiement des cotisations sociales

Toujours en Valais, un arrêt (n° 78) qui confirme que l’absence d’attestation liée aux paiements des cotisations sociales et d’affiliation à la CCT n’entraîne pas l’exclusion. Le pouvoir adjudicateur doit impartir un délai convenable pour remédier à ces absences sous peine de verser dans le formalisme excessif.
De manière générale, nous vous recommandons l’abonnement et la lecture de cette revue qui nous permet de nous tenir à jour au niveau des marchés publics, doctrine et jurisprudence.

 

Philippe Vogel

Quelques nouvelles de la commission paritaire de la CCT

Après avoir mené de longues négociations ayant débouché sur la convention collective de travail « force étendue », votre association poursuit son engagement pour la défense des intérêts de ses bureaux membres et de la profession en général.

En effet, l’UPIAV, au travers de son Président Fabian Rozemberg assume la première présidence de la commission paritaire professionnelle (CPP) de notre secteur.

Cette présidence permet à l’UPIAV de renforcer son engagement avec la CCT, de grande importance historiquement pour l’UPIAV. Pour mémoire, l’association a vu le jour en 1974 précisément pour établir et négocier la convention collective de la branche, laquelle était appliquée de manière volontaire par ses membres.

Concrètement, la commission a pour but la surveillance commune de l’ensemble des conditions de la convention collective de travail du secteur. Elle veille à son application et au respect de ses principes.

Les premières séances de la commission ont eu pour but de définir l’organisation de la commission, de préparer les contrôles à effectuer et d’établir la stratégie à adopter pour que ces derniers se déroulent de manière constructive et dans l’intérêt général de toutes les parties.
Elles ont aussi eu pour objet l’établissement d’un budget, rappelons que la Commission patronale est un organisme sans but lucratif, lequel est consacré à l’administration et aux contrôles des bureaux soumis à la CCT. . Dans un deuxième temps, il est prévu que les fonds à disposition puissent être mis à disposition pour soutenir des actions de formation continue au sein des bureaux.

La Commission paritaire n’est pas habilitée à faire des bénéfices. L’utilisation des fonds à disposition grâce aux cotisations paritaires est complètement surveillée par le  SECO.

 

Retour au sommaire››


Quelques nouvelles de l'Observatoire des marchés publics romand

L’UPIAV participe au fonctionnement de l’OMPr, lequel a pris le relai de l’observatoire vaudois des marchés publics qu’il a remplacé dès 2018.

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres qui résument les activités qui l’ont occupé lors de cette première année d’activité.
En 2018 105 marchés publics (tous cantons confondus) ont été analysés, sur 26 interventions auprès des organisateurs 11 procédures ont été améliorées.

Quelques commentaires de Sacha Karati, vice-président de l’OMPr sur l’exercice 2018 :

D’une manière générale, l’OMPr a été accueilli positivement dans les cantons membres.
Au-delà des fiches d’analyses, le dialogue et l’information sont au cœur de notre stratégie pour promouvoir des marchés publics sains et équitables.

Le dialogue constructif nous permet de sensibiliser nos interlocuteurs aux préoccupations des associations professionnelles et d’établir un climat de confiance en vue d’une collaboration future.
On constate que le choix de la forme de mise en concurrence semble problématique car de 7 cas peu satisfaisants sur ce point relevés en 2017 nous passons à 12 en 2018, signe claire qu’il y a un manque de connaissance sur ce sujet.

Nous étudions plusieurs pistes pour guider et soutenir les pouvoirs publics dans une bonne pratique des marchés publics, notamment par l’organisation de formations spécifiques ou de séances d’informations organisées ponctuellement.

ans le cadre du présent bulletin, nous avons reproduit le texte de la Convention collective de travail avec force étendue, qui va entrer en vigueur le 1er janvier 2019, pour les bureaux d’architectes, d’ingénieurs et d’urbanisme, tel que publié dans la FAO.

statistiques de l'activitée de l'OMPR pour 2018 statistiques de l'activitée de l'OMPR pour 2018

 

 

Retour au sommaire››

Assemblée générale UPIAV et table ronde

 

Vue lac du Beau-Rivage Palace, image © Beau-Rivage Palace Lausanne

La prochaine Assemblée générale de votre association se déroulera le Jeudi 27 juin 2019, dès 17h00 à l’Hôtel Beau-Rivage Palace, Lausanne Ouchy.
Cette année, en lieu et place du repas, la partie statutaire sera suivie d’un table ronde publique co-organisée avec le cercle suisse des administratrices sur le thème « comment se structurer pour innover ».

Cette table ronde exceptionnelle sera modérée et animée par Serge Guertchakoff, rédacteur en chef adjoint du magazine BILAN.

Elle verra la participation de MM. Et Mmes Olga Darazs, Présidente du Conseil d’administration du groupe CSD ; Me Sarah Perrier, avocate au barreau ; Jacques Richter, architecte EPFZ, associé RDR architectes et Martin Stucki, Directeur général du groupe Transitec.

Si la partie statutaire est réservée aux membres UPIAV, la table ronde est ouverte à tous.
L’invitation et les documents usuels parviendront aux membres dans le courant du mois de juin.

Retour au sommaire››

Prix UPIAV "Apprenti méritant"

 

Ce prix UPIAV a été instauré en 2012 et est reconduit pour 2019. Sur proposition des bureaux membres, le prix de CHF 2’000.00 récompense la persévérance et l’assiduité au travail d’apprentis se trouvant dans une situation professionnelle ou personnelle particulière.

Les bureaux membres souhaitant proposer un candidat ou une candidate doivent faire parvenir leur proposition motivée au secrétariat de l’association avant le 10 mai précédant la tenue de l’assemblée générale.

Retour au sommaire››

Presentation a la presse de la CCT 2019, reflets filmés et interviews

 

Reflets vidéo de la présentation aux médias de la CCT 2019 et interview de Fabian Rosenberg et Philippe Vogel

Vous trouverez sur notre site un condensé filmé de la présentation aux médias de la CCT.

Cette présentation était réservée à la presse ; elle s’est déroulée en janvier au Musée Olympique en présence de Mme Nuria Gorrite, représentant les autorités cantonales en son titre de Présidente du Conseil d’État vaudois, des partenaires sociaux et des délégués des associations l’ayant négociée.

Par ailleurs, vous pouvez également trouver sur notre site ou sur Vimeo, canal UPIAV, les interviews de notre Président, M. Fabian Rosenberg, et de notre Secrétaire général, Me Philippe Vogel, s’exprimant sur le même sujet et également réalisés lors de cette présentation.

Retour au sommaire››

Liste des bureaux BAMO

 

Dès mars 2019, l’UPIAV maintient sur son site internet à la rubrique BAMO, une liste des bureaux membres fonctionnant comme bureau d’assistance au maître de l’ouvrage.
Vous pouvez demander à figurer sur cette liste en tout temps, en fournissant au secrétariat une liste de références de l’activité de votre bureau dans ce domaine.

Retour au sommaire››

Formation et activités culturelles

 

fe3.ch

Le bureau EHE, membre UPIAV, publie sur son site fe3.ch diverses offres de formation continue dans le domaines de l’ingénierie et de l’économie du bâtiment.

Visites architecturales de la SIA Vaud

L’objectif de ces visites est de partir, en présence de l’architecte auteur du projet, à la découverte de réalisations récentes proposant des solutions originales, le plus souvent exemplaires, à un problème donné.

Le cycle de visite « printemps 2019 » débutera le 30 avril. Le programme complet est disponible sur le site de la SIA Vaud , plus de détails sur vd.sia.ch

Sir Peter Cook, conférence à la Maison de l’Architecture, Genève

02.05.19 | Maison de l'architecture Genève
Pour clore son cycle 2018-19 « ENSEMBLE – ZÄME – INSIEME – ENSEMEN », la MA invite Sir Peter Cook, fondateur du groupe Archigram.
Informations sur le site de la MA www.ma-ge.ch

Exposition: « Together ! La nouvelle architecture du collectif »

11.05.2019 au 29.06.2019| Maison de l’architecture, Pavillon SICLI Genève
Le logement est rare – cela est devenu évident ces dernières années. La réaction à ce défi a été une révolution silencieuse dans l’architecture contemporaine – vers une construction et une vie collectives. À l’aide de modèles, de films et de présentations, « Together ! La nouvelle architecture du collectif » s’attaque à ce phénomène mondial en présentant un large éventail de projets collectifs de construction et de vie réalisés en Europe, en Asie et aux États-Unis.

Une exposition en collaboration avec VITRA, Plus d’information sur le site www.pavillonsicli.ch

Retour au sommaire››

Par nos membres
L'arène de la fête des vignerons
Daniel Willi Ingénieurs conseil SA, Maître carré Sàrl. Hors chantier, volet mobilité, Transitec.


Une fois par génération, depuis 1797, la Fête des Vignerons investit la ville de Vevey. Cette manifestation est organisée par la Confrérie des Vignerons qui visite les vignes de propriétaires de vignobles situés entre Pully et Lavey.

La Confrérie a pour tâche d’inspecter et de noter le travail des vignerons-tâcherons chargés d’entretenir les parchets qui leur sont confiés. Tous les trois ans, la promulgation du classement donne lieu à une cérémonie au cours de laquelle des récompenses sont distribuées aux ouvriers lors de cette triennale et, une fois par génération, cette cérémonie prend un caractère exceptionnel et devient la Fête des Vignerons.

Pour l’édition 2019, l’arène esquissée par le scénographe Jean Rabasse a été concrétisée par le bureau Daniel Willi SA, c’est la société Maître Carré qui gère les travaux. L’arène occupe une surface de 14 000 m2 et pourra accueillir 20 000 spectateurs. Relevons qu’il s’agit de la deuxième fête se déroulant dans une arène ; la première à avoir utilisé cette configuration étant celle de 1955.

Vue Nord de l'arène de la fête des vignerons 2019 - c Studio No³ Vevey
La scène principale a une surface de 1200 m2, elle est accompagnée de quatre scènes surélevées disposées aux quatre points cardinaux. La structure métallique de l’arène repose sur 340 piliers qui surélèvent de 5,5 m sa partie gradins. Lors de l’exploitation, l’espace inférieur ainsi aménagé sera utilisé pour l’accès aux véhicules de secours et de livraison, les sanitaires, le stockage des éléments scéniques, une zone des costumes d’un peu plus de 1000 m2 et les loges des artistes et figurants.

Une construction temporaire d’importance, donc, dont l’impact sur les activités journalières des habitants et des commerces doit évidemment être mitigé, notamment par un délai de réalisation et de montage court, huit mois entre la première intervention sur site et la première répétition.

Plan de l'arène de la fête des vignerons 2019 - c Bureau Daniel Willi Ingénieurs conseils

Les travaux préparatoires sont entamés en octobre 2018. Ils incluent principalement les forages, la préparation des socles destinés à soutenir la structure métallique de l’arène et la pose de 169 pieux forés de 50 cm de diamètre et de 14 m de profondeur. L’implantation des piliers a été compliquée par les réseaux des SI, pas toujours relevés, présents en sous-sol de la place. Cela a conduit à en réaliser 168 hors sols alors que 172 ont pu être enterrés.

Début janvier 2019 commencent le montage de la structure et l’installation de la technique. Ce sont 1170 tonnes d’acier qui seront ainsi acheminées par camion sur la place pour y être assemblées. 940 pour la structure métallique, 140 pour les quatre portiques « régie », et 130 pour les mâts supportant la sonorisation.

Les gradins les plus élevés se trouvent à environ 19 m de hauteur par rapport à la scène. Les portiques et mâts de sonorisation font 30 m de hauteur.

Plan de l'arène de la fête des vignerons 2019 - c Bureau Daniel Willi Ingénieurs conseils(légende)

Outre l’arène proprement dite, une plateforme de 500 m2 a été construite sur le lac pour accueillir une zone « restauration ». La plateforme sur perré est fondée sur 260 pieux en bois fichés par vibration à environ 6 m dans le fond lacustre.

Pieux vibrés à 6 mètre de profondeur pour soutenir l'esplanade de restauration de la fête des vignerons 2019

Dès le mois de mai commenceront six semaines de répétitions, les spectacles se dérouleront du 18 juillet au 11 août 2019. Le démontage de l’arène durera deux mois, les éléments constructifs seront soit recyclés, soit réutilisés dans le cadre d’autres projets de construction.

Aperçu de certains groupes de distribution dans les tableaux principaux électriques. Conçu de manière à pouvoir être réglables et évolutif. Des sous compteurs sont prévu sur chaque départ servant au MO pour des analyses de consommations électriques

Avec un peu plus de 5500 figurants, bénévoles et techniciens, 20 spectacles et une capacité de 20 000 spectateurs, le volet mobilité et transport est un point vital pour que la fête soit vraiment belle.
C’est la société Transitec de Lausanne qui a été chargée (hors chantier) du volet mobilité. M. Florian Meyer, co-directeur de la société, répond à quelques questions sur le sujet.

IMage de synthèse de la scène principale et de deux des scènes secondaire de l'arène de la fête des vignerons 2019. c Hugo Gargiulo © fête des vignerons

Quels sont les principaux points que vous avez identifiés et sur lesquels vous avez travaillé pour gérer cette situation particulière ?

Près d’un million de visiteurs sont attendus pour cette fête, ce qui représente par jour entre 35 et 55’000 personnes, dans une ville qui compte 20’000 habitants. Le site de la manifestation étant idéalement desservi par les transports publics, la volonté est d’en profiter un maximum. Ainsi, on vise une arrivée conséquente des visiteurs en transports publics (de l’ordre de 60%) et à pied et à vélo (environ 15%). Pour les spectateurs contraints de venir en voiture, des parkings payants et desservis par des navettes-bus sont prévus en périphérie.

Concrètement, quelles sont les problèmes à résoudre et les principales mesures qui seront mises en place ?

L’enjeu consiste à gérer l’arrivée simultanée des spectateurs dans une ville qui continuera à vivre avec ses habitants et ses commerces. Pour cela, il est nécessaire d’adapter et de renforcer les systèmes de transport (notamment l’offre en transports publics), pour que les gens puissent profiter de la ville en fête et étaler leur venue dans le temps. Des informations seront données en temps réel, par le biais d’une application smartphone par exemple.

Le plus grand challenge de ce projet ?

Plus de 30 commissions de la fête et de nombreux partenaires très diversifiés œuvrent à la bonne organisation de cette gigantesque manifestation où l’enjeu de la coordination est primordial. La mobilité touche à tous les domaines, comme par exemple la billetterie où la Confrérie des Vignerons cherche à faciliter, le plus en amont possible, l’accès à l’arène avec des informations cohérentes entre le billet du spectateur et la signalétique sur le terrain.

schéma de mobilité multimodale pour la fête des vignerons 2019. c Transitec Lausanne


Rédaction, édition et prises de vues (sauf mention expresse) Studio No³ - Vevey.
Avec l’aimable participation de M. Daniel Willi, Maître Carré Sàrl, M. Daniel Meyer et Mme Pauline Katz, Transitec

Retour au sommaire››

Impressum

Bulletin d’information trimestriel édité par l’Union patronale des ingénieurs
et architectes vaudois.

img2

Rédaction

Fabian Rozemberg, Président.
Philippe Vogel, Secrétaire général.
Josette Schneider, secrétariat UPIAV.

Edition & publication: UPIAV / Studio No³ - Vevey

img3

Contact

Secrétariat permanent : rue Beau-Séjour 16
1003 Lausanne

tél. 021-323 06 26 fax 021-320 55 59

info@upiav.ch www.upiav.ch

img4

Crédits

Photographiques: article message secrétaire général vue du hall d'entrée du Musée cantonal des Beaux Arts img. P. Vogel. article AG - img. Hôtel Beau-Rivage - c Beau Rivage Palace - article visite Ponts sur la Paudèze, image CSD Ingénieurs SA - Visite Vortex img. J.P. Dürig - art. arène Fête des Vignerons Hugo Gargiulo c Fête des Vignerons

Edition: UPIAV / Studio No³ Vevey.

Toutes les autres ilustrations sans mention express:
©UPIAV / Studio No³ - Vevey

Icones: The noun project: camera Timur Carpeev, blocnotes iconoci.

img5

S'abonner

Pour vous inscrire sur la liste de distribution du bulletin d'informations de l'UPIAV suivez ce lien››

Se désabonner

Si vous ne souhaitez plus recevoir le bulletin d'informations de l'UPIAV suivez ce lien››

Les membre UPIAV reçoivent d'office le bulletin d'information.

Tout droit de reproduction réservés © 2018 UPIAV Union Patronale des Ingénieurs et Architectes Vaudois - Rue Beau Séjour 16 - 1003 Lausanne - www.upiav.ch